Hémorroïde : petit guide pour mieux comprendre

Adultes, jeunes, enfants… Nous avons tous des hémorroïdes ! La maladie se manifeste de la même manière, mais pas avec la même intensité. Heureusement, quel que soit le type d’hémorroïdes, des solutions existent pour apaiser les poussées douloureuses. Faisons la lumière sur les hémorroïdes !

Deux types d’hémorroïdes

A la suite d’une dilatation des veines dans la région anale, on peut constater l’apparition de deux types d’hémorroïdes. Les hémorroïdes externes qui naissent sous la peau autour de l’orifice anal. Les hémorroïdes internes qui se forment dans le canal anal. Ces dernières évoluent en plusieurs stades ou degrés. Selon les symptômes, les médecins ont déterminé 4 degrés de la maladie. Au quatrième stade, des suintements et saignements sont observés. Il ne faut pas tarder à rendre visite à un médecin dans ces circonstances. Même s’il existe des médicaments en vente libre en pharmacie, l’automédication à ce niveau de la maladie est déconseillée.

Les symptômes constatés habituellement chez le sujet souffrant des hémorroïdes sont une sensation de brûlure et des démangeaisons. Le malade ressentira aussi une sensation d’inconfort au niveau de la zone anale. Ce sont les douleurs ressenties qui causent le plus de souffrance. Des saignements, suintements et protubérances sensibles peuvent apparaître selon l’ampleur de la maladie. En outre, des complications sont possibles rendant les douleurs plus intenses.

Tout le monde peut souffrir d’hémorroïdes

Toute personne peut souffrir d’hémorroïdes externes ou internes. Les individus de 50 ans et plus surtout concernés par le mal (une personne sur deux). Cependant, une bonne hygiène de vie, une alimentation saine et équilibrée aideront à prévenir la maladie. On s’éloigne aussi de tous les facteurs pouvant causer ou déclencher des éventuelles hémorroïdes externes et internes. La position assise durant des heures semble favoriser l’apparition des hémorroïdes. Prenez des dispositions utiles si votre travail vous emmène à rester longtemps assis devant un écran d’ordinateur ou dans un véhicule. Une alimentation pauvre en fibres et une consommation insuffisante d’eau peuvent favoriser la constipation. Or, les hémorroïdes ne tardent pas à apparaître chez les individus constipés. C’est pourquoi, il est primordial de chasser la constipation quand on veut éviter des hémorroïdes.

Les hémorroïdes durant la grossesse

La femme enceinte n’est pas à l’abri des hémorroïdes à cause des troubles veines dont elle peut être victime au cours de cette période. C’est surtout lors du 6e mois de la grossesse que la femme enceinte doit craindre l’apparition d’une crise hémorroïdaire. Elle peut utiliser des veinotoniques. Mais, elle ne devrait rien envisager sans demander l’avis de son gynécologue. La prévention consiste à instaurer une alimentation riche en fibres.

Les cas d’hémorroïdes chez les enfants

Bébé aussi est concerné par les hémorroïdes. Elles surviennent en cas de mauvaise alimentation ou de surpoids. A l’instar de l’adulte, le principal facteur déclenchant est la constipation. Ce sont les mêmes symptômes observés chez les enfants. Vous pouvez aider votre enfant pendant une crise hémorroïdaire en effectuant des bains de siège. Consultez un pédiatre pour un traitement adapté à sa situation.

Pour plus d’information visitez notre site : http://les-hemorroides.com/hemoroide/