Les protections alternatives pour les règles

Avant il n’y avait pas beaucoup de solutions pour les femmes pour contenir les saignements pendant leurs règles. Soit elles portaient des serviettes, soit elles utilisaient un tampon si elles arrivaient à le supporter. Aujourd’hui, devant le constat du caractère polluant de ces protections et les risques de syndrome de choc toxique, d’autres produits sont arrivés sur le marché.

Adoptez la cup

C’est une petite coupe menstruelle en silicone, qui se place dans le vagin et qui récupère le sang. Il suffit de la retirer plusieurs fois par jour pour la nettoyer, et de la remettre en place. Si vous souhaitez adopter la fameuse cup menstruelle, il faudra peut-être en essayer plusieurs pour connaître la taille qui vous correspond le mieux. Vous vous apercevrez qu’elle est très confortable et qu’elle permet d’éviter tous les mois une somme considérable de déchets et qui plus est non biodégradable. De plus, elle permet de réaliser beaucoup d’économies d’argent. La plupart des utilisatrices semblent très satisfaites de ce produit.

Les serviettes lavables

De plus en plus d’enseignes proposent des serviettes lavables en tissu. On les clipse à l’aide de scratchs, de pressions ou d’élastiques pour qu’elles tiennent. Certains fabricants proposent même des culottes spéciales très absorbantes pour vous protéger des fuites pendant les règles. D’après les commentaires laissés par les utilisatrices sur la toile, il semblerait que cette solution convienne à des femmes qui n’ont pas des saignements importants et que dans le cas contraire, il vaut mieux utiliser une autre forme de protection.

Les protections biodégradables

Enfin, il existe des protections sous la forme de serviettes et de tampons qui respectent l’environnement. Elles sont beaucoup plus chères que celles que l’on trouve en magasin et elles sont garanties sans produits chimiques ajoutés. Néanmoins, il faut préférer celles qui utilisent du coton 100 % organique et non synthétique pour qu’elles soient vraiment biodégradables. Là encore, même si les tampons sont bio, le syndrome du choc toxique est risqué si on ne l’utilise pas correctement. N’oubliez donc pas de lire la notice avant de les utiliser.