Maison de retraite ou maintien à domicile : comment choisir ?

Avec l’amélioration des conditions d’existence et les progrès de la médecine, l’espérance de vie ne cesse de repousser ses limites. La tranche des seniors en France augmente nettement plus vite que le reste de la population. Le chiffre des centenaires dans notre pays, 21 000 en 2018, est voué à être rapidement revu à la hausse dans les années à venir. Mais l’avancée en âge est malheureusement souvent liée à une perte progressive de l’autonomie, voire à de la dépendance.
De ce fait les familles sont confrontées à un choix qui peut s’avérer douloureux. Comment en effet décider entre le maintien à domicile et l’entrée en maison de retraite ? Voici quelques avantages et inconvénients à considérerafin d’effectuer un tel choix.

Maintien à domicile

C’est le choix plébiscité par la majorité des Français. Mais il n’est possible que lorsque la personne est en pleine possession de ses facultés intellectuelles. Être très entouré par les proches et le personnel de santé est préférable, surtout si une certaine dépendance physique est avérée.

Les avantages du maintien à domicile

Un changement de repères et de cadre de vie peut se révéler catastrophique pour nos parents vieillissants. Les habitudes prises dans un environnement rassurant, lié à ses propres souvenirs et permettant des échanges avec les voisins, le facteur, les commerçants du quartier ou ambulants, contribuent à baliser les journées. La présence d’un animal domestique, rarement autorisée en maison de retraite, est souvent importante et bénéfique.
Cuisiner, bricoler, entretenir son jardin ou cultiver son potager sont des boosters du quotidien pour les plus valides. Pour les autres, des solutions existent désormais, comme les Services de Soins Infirmiers À Domicile (SSIAD), ceux d’une d’aide-ménagère pour les courses ou le ménage, ceux de portage de repas à domicile.

Les inconvénients du maintien à domicile

Le risque d’accidents domestiques et de chutes est un frein majeur au maintien à domicile. Il est conseillé d’opter pour un service de téléassistance. L’isolement, facteur de dépression, d’angoisse et de la perte du plaisir de se nourrir en est un autre, surtout en cas de mobilité réduite. Le passage des aidants, soignants et aides à domicile ne suffit pas toujours, la personne se retrouvant seule la majorité du temps. Ces services constituent d’ailleurs une dépense qui doit être prise en compte, car un maintien à domicile peut être plus coûteux que si la personne intégrait une structure d’hébergement à plein temps.

Placement en maison de retraite

C’est le choix pour lequel optent en général les familles éloignées ou prises par leurs occupations professionnelles, surtout en cas de dépendance avérée. Mais il arrive que cette demande émane aussi de la personne âgée elle-même, très isolée, se sentant en insécurité ou trop diminuée pour assurer le quotidien.

Les avantages du placement en maison de retraite

Il peut être synonyme de tranquillité d’esprit pour les familles, qui savent leurs proches sous surveillance continuelle et pris totalement en charge (santé, nourriture, loisirs). C’est le lieu indiqué pour ceux qui souffrent de la solitude : au contact des autres et stimulés par les activités proposées et les sorties ils retrouvent moral et énergie, même après avoir laissé derrière eux l’habitation qu’ils aimaient. Des liens se créent avec le personnel, des amitiés peuvent naître et il arrive même parfois qu’elles se terminent par un mariage. De courts séjours sont proposés pour tester l’aptitude de chacun à s’adapter à un tel endroit.

Les inconvénients du placement en maison de retraite

Vivre en communauté n’est pas toujours apprécié par une personne habituée à être seule et moins portée à faire des concessions l’âge venant. Les inimitiés sont nombreuses entre les résidents. Par ailleurs, et c’est un inconvénient majeur, les maisons de retraite sont très coûteuses, surtout lorsqu’elles sont privées. Les places y sont restreintes et il est également de notoriété publique qu’un sous effectif y est souvent constaté, impactant la qualité des soins et des services rendus aux pensionnaires.
Le placement en maison de retraite peut aussi représenter un cas de conscience pour les familles, les médias reliant régulièrement des cas de maltraitance constatés. L’image d’hospice et de mouroir est encore très souvent associée aux établissements pour personnes âgées.