Tout savoir sur le bracelet de téléassistance ?

La téléassistance apparaît en France en 1974 dans le but premier d’apporter de l’aide aux personnes âgées, en nombre alors croissant. De nombreux Français préférant vivre leurs vieux jours chez eux plutôt qu’à l’hôpital ou en maison de retraite, de nouveaux appareils sont développés à cette époque pour pallier les difficultés quotidiennes qu’ils peuvent rencontrer.
C’est une association de lutte contre la dépendance des personnes, Delta 7, qui met la téléassistance pour la première fois au service du troisième âge. Utilisée également par la suite pour les personnes handicapées, elle est conçue pour éviter l’isolement des plus fragiles et leur permettre d’obtenir une aide rapide à domicile en cas d’urgence. En d’autres termes, pour qu’ils puissent continuer à profiter des avantages de leur foyer.

Utilisation et intérêt du bracelet


Vivre chez soi en toute quiétude et en sécurité, tel est le but de la mise en place de ce dispositif. À tout moment, une personne âgée ou fragilisée peut avoir besoin de quelqu’un pour lui venir en aide. Grâce à un transmetteur branché sur la ligne téléphonique et à son bracelet à porter en permanence, elle peut appeler 24h/24 et 7j/7 le service d’assistance. Pour ce faire, pas besoin d’utiliser le téléphone ! Il suffit d’appuyer sur le bouton du bracelet de n’importe quel endroit de la maison. Le téléopérateur appelle alors immédiatement la personne. Un système de haut-parleurs permet la communication à distance entre les interlocuteurs. Lors de l’installation du dispositif, le capteur est testé dans toutes les pièces. Le bouton fonctionne généralement aussi à l’extérieur, sa portée est d’une centaine de mètres du boîtier de transmission, en moyenne.
Prenons un exemple : la personne isolée, abonnée au service de téléassistance, effectue une chute dans sa maison. Elle contacte le service qui prévient un voisin. Ce dernier passe alors chez elle pour l’aider à se relever. Si la victime de l’accident n’est pas en mesure de parler, le service peut aussi prévenir sa famille géographiquement proche, son médecin et même les secours s’ils s’avèrent nécessaires. Le conseiller en ligne garde toujours le contact avec le domicile de l’abonné afin de superviser les interventions extérieures, tant que la situation n’est pas réglée.

Importance du rôle des téléassistants


Les téléassistants doivent écouter la personne et identifier, en fonction de la gravité de la situation, s’il faut faire appel aux urgences ou bien simplement contacter une des personnes inscrites sur la liste des mandataires, constituant un service de proximité : amis, personnes possédant des clés, famille… Leur but est de secourir des personnes en détresse, de trouver des solutions avec rapidité et dans des situations parfois critiques. Ils doivent avoir pour cela un grand sens de l’empathie et une très bonne capacité d’écoute. Dans des situations d’urgence ils doivent être capables de comprendre et de rassurer. Ils sont également en mesure d’engager la conversation et de parler des difficultés de la vie quotidienne avec des personnes bien souvent sujettes à diverses inquiétudes et angoisses. Leur mission consiste donc non seulement à instaurer la confiance des clients en créant du lien social mais aussi à leur apporter une véritable aide psychologique.

Idée d’autonomie : cas de la chute


Le principal risque en cas de chute est la fracture (lombaires, col du fémur…). La peur d’une rechute peut ensuite s’installer, ce qui peut favoriser un état plus statique, néfaste à la personne qui risque alors de voir son autonomie diminuée. L’enjeu de la téléassistance est donc aussi de contrecarrer ce mécanisme en redonnant à l’abonné la confiance nécessaire à ses actions quotidiennes. À noter qu’il existe maintenant un bracelet détecteur de chute. Si la personne se retrouve chez elle inconsciente ou incapable de faire le moindre mouvement après être tombée, l’alarme s’enclenche automatiquement sans besoin de pression du bouton.
Le but du service est de trouver la solution la plus adaptée aux besoins de la personne. Il doit avant tout maintenir la vitalité, et non rendre invalides par trop d’assistance. Il s’agit donc d’un accompagnement visant le maintien de l’autonomie.

Questions d’argent


La téléassistance coûte entre 20 et 30 euros par mois. Cela comprend le coût de l’installation par un technicien et celui du matériel. Le dispositif de prévention en cas de chute engendre quant à lui un coût supplémentaire.
Comme la téléassistance est un service à la personne, elle donne droit à un avantage fiscal : une réduction d’impôt allant jusqu’à 50 % sur l’abonnement. Des aides financières sont possibles : par les mutuelles, le conseil général qui gère l’APA (Allocation personnalisée d’Autonomie), le PAP (Plan d’Action Personnalisé), PCH (Prestation de Compensation du Handicap) … Les collectivités locales ou la caisse de retraite peuvent également plus ou moins prendre en charge ce financement.
Des informations peuvent être obtenues à ce sujet auprès des services prestataires, des mutuelles, du CLIC (Centre local d’information et de communication) ou du CCAS (Centre communal d’action social).
Attention à bien vérifier les conditions de résiliation de votre contrat avant de vous engager.