Histoire de la contraception

Les contraceptifs sont des moyens de protection et/ou de prévention de la grossesse, qui sont aujourd’hui accessibles à tout le monde. Présent en forme de comprimés, un stérilet intra-utérin, un patch ou une injection, tous les contraceptifs sont très simples à prendre ou à se faire poser. Cela n’a pas était toujours aussi simple, toutefois, les pratiques de la contraception remontent loin à l’époque avant J.-C.

Le contraceptif avant J.-C.

Nous pouvons constater que les premiers à pratiquer la contraception étaient les mésopotamiens en 17ème siècle avant Jésus-Christ. Leur moyen de contraception était très primitif, consistant à introduire une pierre arrondie dans leur vagin, pour éviter que le sperme atteigne l’utérus. Les connaissances pharmacologiques des égyptiens ont permis de trouver des autres méthodes contraceptives pour la voie orale ou pour l’application locale. Certains de ces produits sont vraiment connus comme des spermicides naturels.

Par exemple, le poudre d’acacia a étaient mélangées à des dattes et du miel pour obtenir une mixture à appliquer directement dans le vagin à l’aide d’un tampon de fibre. Parmi les produits naturels, les égyptiens ont également utilisé le natron et même les excréments des crocodiles. L’ancêtre du préservatif était également confectionné par des Égyptiens, avec des intestins des animaux domestiques tels que les chats ou les moutons.

La contraception après J.-C.

Ces méthodes restant valables pour certaines cultures ont simplement évolués au cours des siècles, sans forcément beaucoup changer. Par exemple, on a remplacé la pose d’une pierre dans le vagin par la pose d’une éponge. C’était la contraception pratiquée par des araméens de confession hébraïque au II siècle, pour éviter de tomber enceinte. Selon les différentes civilisations, certains recourent à méthodes plus radicales telles que l’avortement ou l’homicide de leur enfant. Cela concerne notamment les grecs et les romains. La contraception est une pratique très ancienne a sa petite histoire, qui commence depuis l’époque d’antiquité et continue à évoluer aujourd’hui.

Enfin, c’est en XVIème siècle qu’on a révolutionné le monde avec un préservatif masculin à base d’herbes. C’est à ce moment qu’un contraceptif est devenu non seulement un moyen de prévention de grossesse, mais également une méthode pour se protéger contre les maladies sexuellement transmissibles (syphilis, herpès, chlamydia etc.). Les injections intra vaginales sont apparues plus ou moins en parallèle avec des préservatifs. Quant aux contraceptifs plus modernes, il a fallu attendre le 20ème siècle pour la naissance de la pilule, du stérilet ou du patch contraceptif.