L’acier dans les constructions modernes : des atouts non négligeables

L'acier dans les constructions modernes

L’acier est partout autour de nous ! Matériau durable et très design mais également très compétitif, l’acier sous toutes ses formes permet aux constructions d’évoluer avec le temps et constitue donc un atout majeur dans l’aménagement de nos territoires. Découverte d’un matériau étonnant !

Les différents types d’acier utilisés

L’acier est omniprésent dans un grand nombre d’industries, de la construction résidentielle, commerciale et industrielle à la construction navale et automobile, en passant par la fabrication. Mais tous les aciers ne sont pas identiques. Il existe des milliers de types d’acier (avec différentes nuances et qualités), qui sont chacun élaborés pour répondre à des exigences différentes.

L’acier au carbone, le plus fréquent

La majorité de l’acier dans le monde est une variante de l’acier au carbone. La quantité de carbone présente détermine la résistance de l’acier, de sorte qu’il existe trois sous-catégories principales. Il s’agit de l’acier à faible teneur en carbone (aussi appelé acier doux), qui contient généralement de 0,04 % à 0,30 % de carbone, de l’acier à teneur moyenne en carbone, qui contient habituellement de 0,31 % à 0,60 % de carbone, et de l’acier à haute teneur en carbone, qui contient habituellement de 0,61 % à 1,50 %.

Selon les propriétés souhaitées, d’autres éléments peuvent être ajoutés ou augmentés à l’acier au carbone. L’acier au carbone moyen est « plus dur » et plus difficile à former, à souder et à couper. Et comme vous l’aurez deviné, l’acier à haute teneur en carbone est très difficile à couper, à plier et à souder, mais il a évidemment son utilité.

Les aciers alliés, plus spécifiques

Outre le carbone, l’acier peut contenir d’autres éléments tels que le manganèse, le silicium, le nickel, le titane, le cuivre, le chrome et l’aluminium. Ceux-ci ajoutent des propriétés spécifiques que l’on ne trouve pas dans l’acier au carbone ordinaire, et sont connus sous le nom d’aciers alliés.

Différents aciers alliés peuvent être meilleurs pour le soudage, résistants à la rouille, ou encore plus maniables. Ils conviennent à des industries plus spécialisées, telles que la construction navale, l’automobile et l’électroménager. Les aciers alliés sont généralement plus sensibles aux traitements thermiques et mécaniques que les aciers au carbone.

Les aciers réfractaires, les plus résistants

L’acier inoxydable (également appelé acier réfractaire) est un alliage d’acier qui possède de fantastiques propriétés de résistance à la corrosion grâce à la présence de chrome. D’autres alliages comprennent par exemple du nickel. Les applications courantes de l’acier réfractaire comprennent la coutellerie, les instruments médicaux, la quincaillerie, les appareils électroménagers et les accessoires architecturaux.

Les atouts de l’acier dans la construction

Le tout premier atout de l’acier dans la construction est évidemment sa durabilité. Tout d’abord, il peut résister à des conditions météorologiques extrêmes telles que des ouragans, des vents violents et même des tremblements de terre. Les composants de l’acier ont l’avantage d’être résistants au feu, en étant capables de résister à des températures de plus de 1000°C. L’acier est plus qu’une simple résistance au feu. Il résiste aussi aux termites, au fluage, aux fissures, aux fendillements et à la pourriture, à la grande différence du bois.

Second atout, le design ! Les architectes créent maintenant des espaces qui n’étaient pas viables avant l’utilisation de l’acier. L’acier a une esthétique que les architectes aiment explorer. Par exemple, avec des structures en acier, il est possible d’obtenir des intérieurs sans colonnes, ce qui peut donner à un espace une agréable sensation d’ouverture. Des formes élégantes peuvent être conçues dans les bâtiments grâce à la nature malléable de l’acier, ce qui donne aux concepteurs une plus grande liberté dans la conception de leurs idées.

Enfin, dernier atout, et pas des moindres : l’acier reste un matériau extrêmement rentable. Nous utilisons ici le mot « rentable » car si l’achat initial d’acier n’est pas bon marché, le prix payé pour l’acier est un investissement efficace sur le long terme. En effet, l’acier permet des économies qui le rendent très rentable de manière indirecte : réduction des risques de feu, maintenance facilitée, réduction des résidus et des déchets, etc. À l’arrivée, avec une espérance de vie de plusieurs dizaines d’années, l’acier permettra donc un retour sur investissement très souvent supérieur aux autres matériaux de construction !