Les plaisirs cachés d’un véhicule pas comme les autres

Que vous soyez adolescent, jeune ou sénior, vous pourriez facilement vous laisser séduire par un vélomoteur. Ce véhicule, classé entre la bicyclette et le scooter, procure des plaisirs cachés auxquels de nombreux utilisateurs ont succombé. Alors si vous aussi vous souhaitez franchir le pas, voici tout ce que vous devez savoir sur les vélomoteurs.

 

A-t-on besoin d’un permis pour conduire un vélomoteur ?

Les principaux utilisateurs de ces véhicules étant les adolescents âgés entre 14 et 18 ans, on pourrait croire qu’il n’y a pas besoin de permis de conduire pour circuler avec. Mais à l’inverse de cette idée reçue, dans la plupart des pays européens, un permis de vélomoteur est exigé pour toute personne ne disposant pas d’un permis de conduire de voiture.

Par exemple, en Suisse ce permis est exigé et peut-être passé à partir de l’âge de 14 ans.

 

Qui sont les conducteurs potentiels ?

  • Les personnes dont le lieu de travail ou d’étude exige un déplacement qui ne dépasse pas les 20 km par jour
  • Les personnes qui habitent dans des zones où il est difficile de trouver un emplacement pour stationner
  • Les personnes qui souhaitent avoir à disposition un deuxième moyen de déplacement à côté de leur voiture
  • Les personnes qui souhaitent faire des économies sur leurs déplacements.
  • Les personnes qui aiment les vélomoteurs simplement pour le plaisir qu’ils leurs procurent !

 

A savoir avant d’acheter un vélomoteur

Si vous avez été séduit et que vous comptez sauter le pas et vous procurer un vélomoteur, il y quelques bonne pratiques à suivre pour ne pas se tromper.

Premièrement, si possible demandez à essayer le modèle que vous avez choisi et faites un tour avec avant d’arrêter votre choix. Selon votre taille et votre poids, certains modèles peuvent vous convenir mieux que d’autres.

Deuxièmement, si vous comptez prendre un passager avec vous, privilégiez un modèle à deux places. Ceci dit, n’oubliez pas qu’il y a une limite de poids à respecter, et si vous la dépassez, vous risquez d’abimer l’embrayage qui s’avère être plutôt fragile sur certains modèles.

Troisièmement, il faut savoir que l’entretien de ce type de véhicule coûte environ 100€ par année. Les réparations les plus fréquentes étant le remplacement des plaquettes de frein, les bougies et les courroies.

Finalement, si vous comptez acheter votre vélomoteur d’occasion, vous devriez consulter la liste ci-dessous des points principaux à vérifier avant de passer à l’acte.

 

Points principaux à vérifier avant l’achat d’un vélomoteur d’occasion

  • L’état global : Dans un premier temps, il est primordial de vérifier le vélomoteur dans sa globalité, et juger si son est cohérent avec le nombre de Km parcourus. Vérifiez aussi l’état de la carrosserie (rayures, traces de fuites, de rouille…
  • Le Guidon : S’assurer qu’il tourne sans difficulté
  • Les pneus : Vérifier s’ils sont en bon état (sculptures encore visibles)
  • Les amortisseurs : S’assurer qu’ils ne sont pas arqués
  • Les freins : Vérifier qu’ils ne sont pas trop usés
  • Le moteur : Contrôlez le niveau d’huile ainsi que l’état de la batterie. Pour cela, vérifiez que la mise en route est instantanée lors d’un démarrage à froid

Enfin, comme mentionné plus haut, il serait préférable de faire un tour avec le vélomoteur avant de l’acheter. Ça vous permettra de détecter les vices cachés qui sont en général impossibles à détecter à l’œil nu.

Avec l’arrivée du printemps et de l’été, c’est le beau temps qui débarque et qui incite à partir à l’aventure à vélomoteur sur les routes pour découvrir le monde et vivre une nouvelle expérience. Alors n’hésitez plus et succombez au charme de ce moyen de transport pas comme les autres !