Subvention pour l’achat du vélo électrique : les modifications pour 2018

Avec les Français qui deviennent plus respectueux de l’environnement, les vélos électriques deviennent de plus en plus tendance. Or, la subvention pour l’achat d’un tel moyen de déplacement n’est plus accordée à tous les demandeurs.

Les conditions d’attribution modifiées

Après la publication au 31 décembre 2017 du décret sur les aides à la location ou l’acquisition des moyens de transport qui n’ont aucun effet à l’environnement, les conditions d’attribution des subventions pour l’achat d’un vélo électrique ont été modifiées. Désormais, l’aide n’est accordée qu’une seule fois par personne et sa revente ne doit pas survenir dans les douze mois qui suivent son acquisition. Par ailleurs, seules les personnes physiques non imposables à l’impôt sur le revenu et qui résident dans une collectivité qui bénéficient déjà de cette aide peuvent jouir de la subvention pour l’achat du vélo électrique.

Une prime plafonnée

Les conditions pour acquérir un vélo à assistance électrique sont donc aujourd’hui plus strictes. Le seul point positif à mentionner est qu’il est désormais possible d’associer la subvention de l’Etat et celle de sa collectivité locale. Toutefois, il faut savoir que le bonus accordé par l’État ne doit pas excéder celui qui est donné par la collectivité où réside le demandeur. En outre, les deux aides cumulées ne doivent pas présenter un montant supérieur à 200 euros ou dépasser 20% du prix d’achat du vélo. Vu son prix moyen de 1500 euros, et les conditions d’attribution de la subvention, peu de personnes pourront aujourd’hui acheter un vélo électrique pour préserver leur capitale santé.

Une première mouture plus avantageuse

Grâce à la première version de ce bonus, 134.000 vélos électriques se sont vendus sur le territoire français en 2016, un chiffre qui a progressé de 31,4% comparé à l’année précédente. En effet, la prime moyenne était de 246 euros et tous les Français pouvaient en bénéficier sans condition de ressource. Le vélo électrique étant un transport écologique, les Français espèrent que cette subvention connaîtra prochainement de meilleures améliorations.