Trésor de la Lorraine, le cristal pour votre mariage

Un traitements qui sonne comme une subtile promesse, direction le village de Baccarat, en Meurthe et Moselle. À l’intérieur de la cristallerie, la chaleur est insoutenable. Le four ne s’éteint jamais, il brule de jour comme de nuit à 1400°C. Le bourdonnement incessant des fours s’entend aux alentours de la manufacture.

La matière en fusion contient plus d’un tiers de plomb, c’est ce qui différencie le cristal du verre. Avec 31% de plomb, Baccarat est l’un des cristaux les plus purs au monde …

Le geste des artisans de la manufacture est intuitif est précis. Le moindre relâchement ne pardonne pas. Plusieurs années d’expérience sont nécessaires afin d’acquérir cette dextérité.

Pour René, Meilleur Ouvrier de France, chaque pièce est unique. Les gestes ne sont pas les mêmes suivant la taille de la pièce. D’un jour à l’autre, il peut passer d’une pièce de 300 kg à 300 grammes. Pour maintenir sa production, l’entreprise qui réalise la moitié de son chiffre d’affaires à l’exportation s’est diversifiée, faisant du cristal un objet de décoration, et même un objet lifestyle.

D’abord le souffleur donne forme au cristal, un savoir-faire d’excellence qui dépend presque entièrement d’un travail collectif, finement orchestré ? Une fois le cristal refroidit, il est repassé au four puis façonné délicatement. Le cristal est ensuite inséré dans un moule et agrémenté. Un pied de verre, une anse, tout est fait à l’instinct. Les verriers compte avant tout sur leur intuition, des gestes quotidiens effectués des centaines de fois par jour.

Après refroidissement, l’atelier froid entre en scène. Sous l’œil imperturbable des artisans, aucuns défauts ne sont acceptés. Loin des fours, le graveur donne au vase sa forme définitive. La technique est la même depuis 1764. Dans les registre de la manufacture, les premiers dessins tracés à main levé. La cristallerie Baccarat rayonnent aujourd’hui à travers le monde, plus qu’un artisanat, un art !

SAINT-LOUIS :

Notre route se poursuit jusqu’à Saint-Louis en Moselle. La ville entière est une usine, dans cette vallée, le travail du verre remonte à 1586.

Cette histoire passionne Roger Levy, 25 ans de maison, il en a même fait un musée au cours de la manufacture. 4 siècles ou la petite histoire rejoint la grande. Roger nous présente une commande exceptionnelle commandée par un roi, le globe terrestre. Il aura fallut 1 ans, et 1500 heures de gravure sur verre pour finir cette pièce unique.

Difficile de résister à ces lueurs et reflets, fruit du geste précis et de l’œil affuté de l’artisan. Le cristal raconte l’histoire de ces hommes qui le façonnent depuis des générations.

Saint-Louis est un des spécialiste du cristal doublé couleur. Ainsi, deux couches de cristal se superposent, l’une clair, l’autre coloré. L’artisan tailleur, à l’aide de sa meule, taille le cristal d’un geste si précis, ne laissant alors apparaître que le cristal clair. Symbole et best seller de la cristallerie, le verre Tommy, habille aujourd’hui la table des rois et ambassadeurs. Le cristal, un luxe français made in Lorraine !