Energies renouvelables : la France à la traîne

C’est un fait, les énergies renouvelables en France sont sous exploitées. Dans la majorité des secteurs éolien terrestre et marin ou la géothermie, le pays est très en retard sur les objectifs fixés dans le cadre du Plan climat européen. En effet, l’Hexagone s’était engagé à ce que les énergies vertes comptent pour 17% dans la consommation finale d’énergie en 2015 et 23% en 2020. Pourtant, selon les chiffre du Commissariat général au développement durable, cette part n’a atteint en 2016 que 15,7%.

Les secteurs les plus en retard en France

Parmi les secteurs les plus à la traîne en France, il y a celui de l’éolien en mer. Pour 2020 on avait prévu une production d’électricité de 6000 mégawatts mais finalement celle-ci sera nulle. Même chose pour l’éolien terrestre, on espérait une production d’électricité de 19 000 mégawatts pour 2020 alors que seulement 12 000 sont actuellement produits, les prédictions estime qu’en 2020 on sera à 17 000. Ce retard de développement est causé par les longueurs administratives ou les protestations des associations qui considèrent que les éoliennes gâchent le paysage et font trop de bruit pour les habitants des environs. Les énergies chauffantes, comme le bois ou la géothermie, ne représentent que 20% de la consommation du pays alors que l’objectif est fixé à 33% en 2020.

Néanmoins, le tableau n’est pas complétement noir. En effet, une seule filière dépassera largement les espérances, c’est le solaire. On prévoyait de produire 5400 mégawatts pour 2020 mais le score sera largement dépassé et atteindra plutôt les 10 000. Cette hausse peut être expliqué par la baisse des coûts des panneaux solaires.

La raison de ce retard est simple. Le prix relativement bas des énergies fossiles ne favorisent vraiment pas l’émergence des énergies renouvelables.

La solution : se tourner vers les entreprises spécialisées

Comme dit plus haut, le solaire est l’énergie durable la plus utilisée notamment grâce aux subventions de l’Etat et à la baisse du prix de cette technologie. Pour atteindre les rendements espérés et fixé lors du Plan climat européen, il serait peut-être envisageable de se tourner vers des entreprises spécialisées dans l’installation de systèmes énergétiques utilisant les énergies renouvelables.

Par exemple, Immo Confort propose de multiples solutions écologiques de production d’énergies. Les panneaux solaires bien sûr mais aussi des ballons d’eau chaude, des chaudières à granulés, des pompes à chaleur et l’isolation des combles. En combinant l’expertise apportée par cette société avec la demande toujours plus grande des particuliers en matière d’énergie renouvelables, il est possible de fournir un rendement bien supérieur aux objectifs. De plus, les aides de l’Etat, tel que le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE), peuvent inciter les consommateurs à se tourner vers ce genre de technologies.

Pour finir, Immo Confort compte à son actif plus de 400 chantiers, depuis 2014. Fort de cette expérience, elle endosse parfaitement le rôle d’expert pour la réalisation de travaux de rénovation. Elle collabore aussi bien avec des particuliers qu’avec des professionnels (architectes, constructeurs).